La corrida de la Boverie

La corrida de la Boverie

La corrida de la Boverie

Mercredi 01 Novembre 2017

9.36 Kilomètres

 

Météo: 14 degrés avec du soleil.

Présentation de l’épreuve: Cette course se déroule a moins de 500 mètres de la maison et c’est ma 6em participations, 2014 étant la dernière fois. Le parcours a légèrement changé mais il reste dans le parc de la Boverie que nous traversons de long en large en 4 boucles.

Mes sensations d’avant course: Je suis content d’être au départ et motivé suite aux bonnes sensations ressentis lors des entrainements mais je ne me mes aucunes pressions. Je trouve qu’il y a un peu moins de monde que d’habitude.

Course: Il est un peu plus de 11h15 quand le départ est donné et nous sommes 231 sur cette course, je pars un peu trop à l’arrière du groupe ce qui va m’énervé car je vais devoir slalomer un peu pour dépasser certains concurrents moins rapide néanmoins je suis surpris par le chrono du premier kilomètre, 5’32, la nouveauté c’est qu’a chaque passage il y a une cote pas très longue mais assez casse patte… Le groupe c’est maintenant étiré et j’ai trouvé place dans le sillage de deux concurrents qui ont une allure qui me convient, km 2 en 05’55 et le km 3 en 05’57, je me sens bien et les sensations sont assez bonnes, je suis toujours dans le même petit groupe, km 4 en 6’01 et le 5 en 6’12 (je me suis pris 10 secondes au ravitaillement), je passe donc le cap des 5 km en 29’38, je trouve que notre petit groupe diminue son allure et je décide d’accélérer un rien. Km 6 en 5’53 et puis après c’est de nouveau le coup de massue, les jambes tournent de moins en moins bien mais c’est surtout le mental qui ce barre… Je vais franchement devoir me battre pour ne pas en rester là, voir me mettre à la marche, Km7 en 6’39 et le 8em en 6’32 je suis vraiment à la ramasse et je n’avance plus guère ce qui me rassure c’est qu’aucun concurrents va me dépasser mais le temps est long… Km 9 en 6’43… Que dire d’autres… J’ai juste l’énergie d’augmenter un peu la cadence en vue de la ligne d’arrivée et de faire un sourire a Michel pour la photo finish…

L’after: C’est dingue que je n’arrive pas à refaire ce que je fais en entrainement, voilà deux courses ou je me plante carrément en fin d’épreuve, c’est fou et incompréhensible, je suis franchement déçu de ma prestation. Petit coup de gueule aussi pour le ravito final avec seulement quelques chips et une petite bouteille d’eau, c’est franchement limite.

+++++ +++++ +++++ +++++

Chrono : 00h57’45’’

Dénivelé : +7 M

Moyenne de course : 6’10min/km

Chrono et classement: 201em sur 231 classés.

== Merci à Michel pour la photo ==

+++++ +++++ +++++ +++++

Posté le vendredi 3 novembre 2017 @Rohnny

Préparation marathon 10/14

Préparation marathon 10/14

Plan Marathon semaine 10/14

04 – 10 septembre 2016

 

10em semaine… C’est la fin…

Samedi 03 septembre 2016 : 27.46 km – 3h55’58’’ – allure de 8’35 min/km

Une fois de plus je me lève tôt pour bien préparer cette sortie, déjeuné à 6h15 puis gâteau sport à 7h30 et sur le coup de 9 heures c’est parti pour cette sortie longue de 29 kilomètres. Madame m’accompagne en rp27vélo pour l’intendance, je décide de partir de nouveau vers Tilff mais je prends la décision de courir au moins 14 kilomètres a l’aller puis de faire demi-tour pour être certains d’arriver à la distance demandée. C’est parti et avec l’accompagnement de madame c’est plus agréable, je passe le cap des 10 kilomètres sans problème, j’ai pris un premier gel vers le 7em kilomètres, je vais donc pousser jusqu’au kilomètres 14 avant de faire demi-tours, je suis a Méry… Deuxième gel et c’est reparti pour le retour, un peu de fatigue s’installe mais ça va, je gère encore pour l’instant… , KM 16, 17, 18, 19, 20… Nouveau gel mais cela devient de plus de plus en plus compliquer, je passe le cap des 21 km et je fais remarquer à ma douce que je suis juste à la moitié du kilométrage de mon marathon… Et là je (nous) me rencontre que ce projet va devenir vraiment difficile à mener à bout. Je vais encore continuer 2 kilomètres soit arrivé à 23 avant une première fois de me mettre à la marche mais comme toujours pour la suite cela va se faire en alternance marche et course à pied… J’arrive une fois de plus complètement vidé à la maison, exténué, j’ai mal partout et je n’arrive pas a avaler quelques choses de dur… Douche et un peu de repos et sur le coup de 16 heures j’arrive enfin à manger quelques choses… Le soir idem pas possible de manger correctement tellement je me sens mal et la nuit ne sera pas meilleur…

Dimanche nous partons quelques jours à Alicante en Espagne chez nos amis Philippe et Martine qui ont une superbe maison là-bas (elle est en location et en cliquant vous arrivez sur la page info) et je dois bien avouer que je ne suis toujours pas à 100%… Comme je suis en vacance, j’ai donc le temps de bien réfléchir à la suite à donner à ce projet… Je parle beaucoup à ma douce et à nos amis et il est de plus en plus évident que mon corps en a assez de ce que je lui demande et qu’il me le fait savoir… C’est une décision très difficile à prendre mais je dois rester réaliste si à 4 semaines du marathon, j’arrive à peine à courir 23 kilomètres comment je vais faire pour en courir 42.195 ???

Je suis certains que j’en suis capable mais mon problème c’est le foncier, les distances longues et pour l’instant je bloque de ce côté… De plus je prends de moins en moins plaisir à courir et sur ce coup-là cela devient aussi un problème…

Alors voilà, j’ai pris la décision d’en rester là pour l’instant en ce qui concerne cette préparation, c’est dommage mais ma décision est prise et j’en suis soulager. Il sera maintenant temps d’analyser cette préparation à froid pour ne pas commettre la même erreur car je suis certains qu’il y aura une suite à ce projet…

Je voudrais dire un grand merci à tous ceux qui n’ont cessé de m’encourager durant cette préparation et leur dire que je regrette de ne pas pouvoir aller au bout de ce projet mais que je reviendrais plus fort très vite pour me prouver que cette distance je peux la dompter.

Merci aussi à ma douce qui a dû gérer ce surplus de sortie et qui n’a cessé de m’encourager.

ob_c9f7dd_echec

Posté le vendredi 9 septembre 2016