Le jogging de la cote des ânes à Oleye

Le jogging de la cote des ânes à Oleye

Le Jogging de la cote des ânes – Oleye

Dimanche 10 avril 2016

10.67 Kilomètres

 

Météo: 12 degrés, soleil avec un vent quasi nul (NE 6km/h). 81% d’humidité.

Présentation de l’épreuve: Je me retrouve dans la campagne Hesbignone à 28 kilomètres de la maison aujourd’hui pour un jogging que je connais bien puisque c’est la 6em fois que je suis au départ. Un parcours bien varié avec des routes de village, chemin de remembrement, chemin de terre et même traversée de verger… Quelques changement ont été fait sur le parcours ce qui la encore rendu plus agréable. Je suis arrivé dans le village d’Oleye 45 minutes avant le départ et j’ai pu garer la toto facilement a 50 mètres des hostilités.

Les sensations d’avant course: Je n’ai pas très bien dormi et me suis levé avec un petit mal de crane que la prise d’un Dafalgan a éloigné… Surement le résultat d’une soirée de samedi un peu arrosé de vin blanc et de vin rouge et d’un super confit de canard ! Merci Madame

Oleye10Course: Nous sommes 404 (316 pour le 11 km et 88 pour le 5 km) sur le terrain de foot d’Oleye vers 10h15 quand le départ est donné, le groupe est très compacte et j’ai difficile de trouver ma place, d’autant qu’il y a quelques virages très sec et cela ralenti évidemment très fort… Ce qui me donne un 1er kilomètre assez médiocre (6’03). Le parcours de ce jogging n’est en fait jamais plat ou cela monte ou cela descend mais plat y a pas  Lors de ce deuxième kilos (06’01) je vais malheureusement m’installer dans un faux rythme de course et je ne vais jamais pouvoir en sortir, ce sera vraiment le point négatif de ce jogging… KM 3 en 06’16, je sais déjà que je peux oublier le chrono car je n’avance vraiment pas fort même si peu de monde me dépasse, nous sommes sur la plus belle partie du parcours, nous traversons un long verger au pied d’un bois (photo ci contre – Merci Louis), la vue est bien belle mais revenons a la course… Je suis toujours dans ce faux rythme et n’arrive pas à accélérer mais ecce que je le veux vraiment ? Kilo 4 et 5 en 05’50 et 05’48 (29’58). Le 6em kilo (06’08) avec deux petites cotes nous amène au pied de la cote des anes, c’est parti pour 1 kilomètre de grimpette, 3 concurrents vont me dépasser, je souffre mais je tiens bon, il m’aura fallu 7’00 pour la monté, un petit faux plat descendant ou je re-dépasse 2 concurrents et nous entrons dans un nouveau chemin de terre montant (km 8 en 06’03) nous revenons maintenant vers le village d’Oleye. Km 9 en 06’13, cela descend maintenant et j’essaye d’accélérer un peu la cadence, je vais d’ailleurs remonter 5 concurrents, km 10 en 05’45 (1h01’07), la fin est proche, je vois le terrain de foot et la ligne d’arrivée, encore un peu de courage, je vais la passer en 1h05’07.

L’after: Je ne suis évidemment pas satisfait du chrono, c’est loin de mon record sur l’épreuve (1h02’56) mais depuis le début je me suis installer dans ce faux rythme de course et je ne suis jamais parvenu à en sortir, j’ai une fois de plus oserais-je dire fait ce jogging plus en mode plaisir que guerrier alors dans ce cas espérer un bon chrono devient difficile… Une bien belle organisation, bravo a eux.

 

Chrono : 01h05’07’’ (10.67 km)

Dénivelé : +57 M.

Moyenne de course : 6.06

FCM : Nouveau petit problème de ceinture cardio avec la Garmin

FC Max : Nouveau petit problème de ceinture cardio avec la Garmin

Chrono et classement: 286em sur 316.

 

Merci pour les photos à ma petite femme chérie et à mon ami Louis.

Posté le lundi 11 avril 2016 @Rohnny