Liège, ma ville…

Liège, ma ville…

1 octobre 2018 36 Par Rohnny

Liège, la cité ardente.

Il était plus que temps de faire un billet sur ma ville, celle qui m’accueille depuis 1984 et que j’aime tant.

Liège est une ville francophone de l’est de la Belgique. Elle est le chef-lieu de la province de Liège et la capitale économique de la Wallonie.

Liège est la grande métropole wallonne et la troisième agglomération urbaine de Belgique après Bruxelles et Anvers. Elle compte 200 000 habitants (pour 620 000 dans l’agglomération et un million dans la province). Elle est au cœur de l’Euregio Meuse-Rhin, qui regroupe les villes de Maastricht, Aachen et Hasselt. Si Liège n’est plus la capitale d’un État, elle conserve néanmoins des missions importantes : politiques (chef-lieu de la Province), économiques (le site du Vertbois est le siège des institutions à vocation économique de la Région wallonne), judiciaire (Parquet, Cours et Tribunaux), éducative (réseau dense d’écoles secondaires et supérieures), culturelle, etc.

Le territoire de la ville est traversé par la Meuse, fleuve qui déroule ses méandres sur 950 km depuis le plateau de Langres en France jusqu’aux Pays-Bas où il se lie au Rhin pour se jeter dans la mer du Nord, ainsi que des plaines de deux de ses affluents, l’Ourthe et la Vesdre.

 

Un peu d’histoire :

Saint Lambert

Saint Lambert

L’histoire de Liège commence vraiment vers les années 700 avec l’assassinat de Saint Lambert, une cathédrale porte son nom dans le cœur de la citée.

La vie de Liège ne va pas être un long fleuve tranquille, elle va être dévasté et détruite a de nombreuses reprises, notamment en 820 puis 881 par les Normands et principalement en 1468 ou elle sera détruite et incendié par le duc de Bourgogne.

Durant le 12, 13 et 14em siècles, le développement de la ville (aux niveaux économique, politique et militaire) va amener les germes de la naissance des Provinces.

Fin du 15em siècle, Liège et sa principauté est reconstruite.

De 1789 à 1795 c’est la révolution liégeoise dans la foulée de la Révolution française. Déclaration des droits de l’homme et du citoyen lors du Congrès de la Nation franchimontoise à Polleur. Ce texte réclame plus d’égalité et plus de justice. Les Liégeois détruisent eux-mêmes leur Cathédrale St-Lambert.

Vont suivre deux périodes bien différentes, de 1795 à 1815 Liège est rattaché à la France et de 1815 à 1830 elle fera partie de la Hollande.

En 1830, c’est la révolution, Charles Rogier et les volontaires liégeois vont jouer un rôle important dans ce soulèvement. L’indépendance du peuple belge est déclarée le 18 novembre, après l’armistice avec la Hollande.

Un autre Liégeois jouera un rôle de premier plan lors de la naissance de la Belgique. Le baron Érasme-Louis Surlet de Chokier sera le premier régent du Royaume de Belgique du 24 février au 21 juillet 1831, date à laquelle le roi Léopold Ier accèdera au trône.

En 1849, le roi Léopold 1er pose la première pierre du Palais provincial de Liège, le 11 juin. Cette partie de l’ancien Palais des Princes-Évêques, où siègent toujours le Collège et le Conseil provincial de Liège et accueille la résidence officielle du Gouverneur, a été conçue par l’architecte Charles Delsaux. Tous les travaux seront terminés en 1887.

Liège accueille l’Exposition universelle

Liège accueille l’Exposition universelle

En 1905 pour fêter les 75 ans du pays, Liège accueille l’Exposition universelle. Liège est à l’époque la ville industrielle leader de Belgique. Elle le prouve au monde entier. La Cité ardente a fait l’objet de nombreux aménagements pour s’offrir aux millions de visiteurs attendus.

Le 4 aout 1914, C’est en Province de Liège que débute la Première Guerre mondiale. Les troupes du Kaiser Guillaume II ne respectent pas la neutralité de la Belgique et franchissent la frontière. C’est à Thimister-Clermont que décède le premier soldat belge, à savoir le lancier Antoine Fonck. Pour la défense héroïque des douze forts entourant Liège, la France octroya à la Cité Ardente « La Croix de la Légion d’honneur ». Un autre symbole de cette bravoure est l’édification du « Mémorial Interallié » de Cointe.

En 1930, la Belgique célèbre les 100 ans de son indépendance par deux expositions internationales : une à Anvers, l’autre à Liège. Celle-ci est consacrée à la grande industrie et aux sciences. Un pavillon des Provinces belges est construit à Liège à cette occasion.

Le 10 MAI 1940, la Seconde Guerre mondiale frappe la région liégeoise. Il ne s’agit pas seulement d’un affrontement entre États mais aussi d’un conflit contre une idéologie s’attaquant aux fondements mêmes de l’humanité. Loin de se résigner, des hommes et des femmes s’uniront pour s’opposer à l’occupant. C’est cet esprit de Résistance qui vaudra à Liège d’accueillir le « Monument national de la Résistance ».

Le 30 avril 1986, la Province de Liège célèbre les 150 ans de la loi provinciale en invitant les huit autres Provinces belges chez elle.

En 2003, pendant toute une année, la Province de Liège célèbre le 100e anniversaire de la naissance de Georges Simenon à Liège. L’écrivain et auteur des enquêtes du célèbre commissaire Maigret y a vu le jour le vendredi 13 février 1903.

En juillet 2004, la 91e édition du Tour de France prend son départ en Province de Liège. Prologue au centre-ville de la Cité Ardente et 1ère étape Liège-Charleroi.

En 2005, la Province de Liège célèbre le 1300e anniversaire de la mort de l’évêque Lambert à Liège, l’événement fondateur de la Principauté.

En mai 2006, Le Giro, le Tour d’Italie cycliste, prend son départ en Province de Liège avec un prologue à Seraing.

En septembre 2008, la Province de Liège commémore le 1000e anniversaire de la mort du Prince-Évêque Notger dans le cadre de ses Fêtes de Wallonie. C’est plus particulièrement l’esprit d’entreprendre et la volonté d’aller de l’avant, qui caractérisaient le personnage de Notger (grand bâtisseur), que la Province a voulu promouvoir.

Le 1er septembre 2009, la Province accueille l’arrivée de la 4e étape de la Vuelta, le Tour d’Espagne, à Liège. La Province de Liège devient ainsi la seule région à avoir accueilli les trois grands Tours.

En 2012, la Province de Liège lance le Tour 2012. C’est le 2e grand départ de la Grande Boucle chez nous en 8 ans ! Prologue à Liège, 1ère étape Liège-Seraing et 2e étape Visé-Tournai.

J’espère que je ne vous ai pas trop saouler avec cet historique de ma ville mais j’ai vraiment résumé le plus important… 🧐

+++++ +++++ +++++ +++++ +++++ 

Tchantches et Nanèsse.

Tchantches et Nanèsse.

Qui est le Liégeois :

Huit siècles d’histoire au sein d’une Principauté indépendante de l’Empire germanique ont contribué à forger “l’esprit liégeois” : fier et tenace, volontiers railleur et frondeur, chaleureux et accueillant.

Une marionnette, célèbre dans la “Cité ardente”, résume ces traits de caractère, c’est Tchantchès dont la verve caustique en a égratigné plus d’un avec sa langue qu’il ne sait pas tenir en poche, ce qui lui a valu à maintes reprises de se fourvoyer dans des situations inextricables. Tchantchès, à l’image des Liégeois…

Liège et le sport :

Liège et le sport c’est une grande histoire d’amour, et l’étendard c’est bien le Standard de Liège son club de football, 10 fois vainqueurs du Championnat de Belgique et 8 fois de la coupe de Belgique, un club qui ne laisse personne indifférent.

Liège Basket qui joue également en 1er division. Les Bulldogs qui joue en 1er division de hockey sur glace. En cyclisme nous avons la doyenne des classiques, Liège-Bastogne-Liège. La formule 1 et le circuit de Spa-Francorchamps qui se situe dans notre province et bien d’autres…

Que faire à Liège :

Alors là… Il y en a des choses à faire et à voir dans ma ville… Elle est tellement vivante, elle ne dort quasi jamais et bien commençons par-là tiens… Liège est une ville universitaire et tous ses étudiants il faut bien leur donner à manger et surtout à boire et cela se passe dans le carré, ce quartier est entièrement piétonnisé et abrite de très nombreux bars qui sont ouvert toutes les nuits.

Rien que pour l’atmosphère il faut vivre un match du Standard de Liège, c’est la plus grosse ambiance du pays et chaque match se déroule devant 25000 spectateurs. Les fêtes du 15 aout sont elle aussi à voir, le folklore Liégeois y est mis à l’honneur, 3 jours de fête avec en apothéose le cortège carnavalesque/folklorique et la sortie des géants, ne pas oublier de déguster avec modération notre peket…

Durant les beaux jours vous pouvez également prendre la navette fluviale qui vous emmènera de Coronmeuse à Fragnée en 4 arrêts, c’est beau de découvrir la ville via notre fleuve.

Le shopping évidement avec les magasins du centre-ville mais également 2 immenses galeries commerciales comptant chacune plus de 100 enseignes, Belle ile et la médiacité.

Nous avons également plusieurs festivals avec entre autre début juillet les Ardentes (musique), le fetival du rire en novembre, celui du film policier ou celui du festival international du cirque durant les fêtes de fin d’année.

Le 1er samedi d’octobre débute la foire sur le boulevard d’Avroy, c’est une des plus grandes kermesses du pays (1 kilomètres de long) et elle se termine le 11 novembre soit 6 semaines, j’y consacrerais un article pour la semaine prochaine.

Les fêtes de fin d’année sont un beau moment pour visiter la cité ardente qui est illuminé de mille feux.  Le village de Noel est le plus grand du pays avec plus de 200 chalets et sa patinoire.

Il faut aussi absolument déguster les boulets Liégeois avec ses frites, la gaufre de Liège, les laquemans (uniquement durant la foire)

La batte, chaque dimanche matin se déroule aussi le plus grand marché de Belgique, un vrai marché ou l’on trouve de tout, les légumes, la viande, les habits, un vrai marché comme dans le temps…

La montagne de bueren, c’est un escalier de 374 marches (avec une pente de 30 %) qui mène à la citadelle, c’est franchement impressionant.

La gare Calatrava, notre gare complètement refaite et inauguré en 2009,  œuvre de l’architecte espagnol Santiago Calatrava Valls. Elle est juste magnifique.

Quelques Liégeois connus :

Les Liégeois célèbres : Charlemagne, Zénobe Gramme, André-Ernest Modeste Gretry,  Justine Henin, Jean-Michel Saive, Georges Simenon, les frères Dardenne, Marie Gillain, Francois Walthéry, Bouli Laners, et tant d’autres…

+++++ +++++ +++++ +++++ +++++

Comme vous le voyez, LIEGE est une ville qui vi, qui bouge, ou il se passe toujours quelque choses, une ville à visiter et pourquoi pas en city trip nous avons des hôtels de toutes catégories, du 5 étoiles à l’auberge de jeunesse.

Alors venez lui dire bonjour, elle vous séduira à coup sûr.

+++++ +++++ +++++ +++++ +++++

J’ai rédigé cet article avec l’aide des sites de l’ULG, Province de Liège et ville de Liège.
Les photos viennent des sites de : Réflexion Chrétienne, Wikipédia, cwarzee.esy, liège addict, dh.be, guido, brusselslife, delta, médiacité et Mbourdouxhe collection.

Posté le lundi 01 octobre 2018

@rohnny