Frankfort

Frankfort

12 novembre 2018 62 Par Rohnny

La semaine dernière je l’ai donc passé à Frankfort en Allemagne, principalement pour le boulot mais en soirée j’en ai profité pour visité un peu cette ville que je ne connaissais pas.

Coté météo, il a fait magnifique et très beau voir chaud puisque j’ai pu voir un thermomètre mercredi midi en allant me chercher un sandwich au market du coin affichant 21 degrés et je peux confirmer qu’il fessait super agréable.

Un peu d’histoire

Son nom complet c’est Frankfurt am Main mais on l’appelle simplement Frankfurt, c’est la cinquième ville d’Allemagne en terme de population avec 735.000 habitants, son aire urbaine en compte 2.520.000.

Francfort est la quatrième place financière d’Europe et aussi la ville la plus riche d’Allemagne. Elle est notamment le siège de la Banque centrale européenne (BCE), de la Banque fédérale allemande (Deutsche Bundesbank) et de la bourse de Francfort. Francfort dispose du troisième plus grand aéroport d’Europe après l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle et l’aéroport international de Londres Heathrow. La ville se caractérise par un nombre important de gratte-ciel. La ville est parfois surnommée Mainhattan en référence au cours d’eau qui la traverse et au quartier de Manhattan à New York. Son bâtiment le plus élevé est la Commerzbank Tower, siège social du groupe bancaire Commerzbank, culminant hors antenne à 259 mètres, et construit par Norman Foster.

Situation

Francfort se trouve dans la Région Rhin-Main. Au nord-ouest de la ville s’étend le massif de moyenne montagne du Taunus. La ville est implantée sur le Main, un affluent du Rhin, et occupe une position centrale en Europe. Elle est distante de 393 km de Munich, 320 km de Liège, 444 km d’Amsterdam, 415 km de Zurich, 551 km de Berlin et 582 km de Paris.

Mon voyage aller-retour assez chaotique…

Notre compagnie de chemin de fer (la Belge) n’a pas très bonne réputation et c’est parfois assez justifié car arrivé à l’heure n’est pas vraiment leurs points fort mais j’ai trouvé pire… Lors de la réservation de mon voyage, j’avais 3 possibilités, la voiture, l’avion ou le train. Liège étant relier en direct avec Frankfurt via le ICE (train rapide, le TGV Allemand) en 2 heures je n’ai pas hésité un moment. Départ de Liège prévu à 15 heures 14… Celui-ci est arrivé à 16 heures et au lieu d’un directe à cause d’ennuis sur la ligne j’ai dû changer de train à Cologne… Pour le retour pas vraiment mieux puisque le problème de ligne était toujours bien là donc de nouveau un arrêt obligatoire à Cologne. Le train que j’ai pris à Frankfort avait 95 minutes de retard, oui, 95 minutes… Bref, c’était assez chaotique… Je ne sais pas si je retenterais l’expérience de l’ICE.

Mon Hôtel…

C’est mon employeur qui avait réservé l’hôtel, je logeais au Mercure Kelsterbach distant de 5 kilomètres de l’aéroport. Une navette relie l’hôtel et l’aéroport gratuitement. Celui-ci affichait 4 étoiles mais à mon avis il en a perdu quelqu’une en chemin car ma chambre manquait un peu de fraicheur avec certaines taches au sol sur le tapis et impossible d’avoir une connexion internet convenable, j’ai bien rouspéter mais ça n’as pas fait avancer le schmilblick. Il fessait étouffant dans ma chambre m’obligeant a dormir la fenêtre ouverte. Le petit déjeunée était plus que correct avec tous ce qu’on peut attendre d’un établissement de ce genre et le premier soir j’ai pris mon repas à l’hôtel, un spaghetti bolognaise pas mauvais et un agréable dessert, un brownie avec du chocolat chaud à l’intérieur, seul ombre au tableau le temps d’attente interminable entre les plats. Ce n’est pas l’hôtel que je choisirais si je devais revenir.

La ville

Lors de mon séjour à Frankfurt, je n’ai pas fait que travailler, le mardi soir j’ai eu la chance d’avoir une guide locale (une collègue allemande) qui m’a fait découvrir le centre-ville et surtout la vieille ville. Ce que je ne connaissais pas c’est que la ville de Frankfurt a été détruite à plus de 90% durant la deuxième guerre mondiale. Le 22 mars 1944, une attaque britannique détruit la quasi-totalité du centre historique, tuant 1 001 personnes sur le coup. Environ 5 500 citoyens sont morts lors des bombardements et plus de 10 000 de ses habitants juifs sont morts dans les camps. La vieille ville a été complètement reconstruite à l’identique via des photos, c’est assez impressionnant à voir dois-je vous avouer mais ce qui m’a le plus surpris c’est la visite de la Cathédrale ou trônait une photo montrant le sinistre de la ville en 1945 (voir photo ci-dessus), ça m’a beaucoup bouleversé…

Cette Cathédrale à l’air d’avoir été complètement épargné alors que la ville est à terre, vraiment impressionnant. Dommage que j’ai dû faire cette visite dans le noir car j’ai surement raté d’autres belles choses.

Le diner traditionel

Et puis elle nous a fait découvrir un restaurant typiquement local le Daheim im Lorsbacher Thai ou j’ai mangé un excellent jambonneau avec pomme de terre et choucroute (Crispy pork knuckle), juste régale et avec cela quelques bières locales… Le lendemain à été assez difficile… Une adresse que je conseille vivement.

 

Ma conclusion

Et bien, j’y retournerais bien volontiers pour y passer un petit weekend en amoureux et pour en découvrir plus sur cette ville qui m’a beaucoup interpellé.

+++++ +++++ +++++ +++++ +++++

  • Source Wikipedia pour la rubrique un peu d’histoire.
  • Photo de la ville en 1945 trouvé sur Wikipédia.
  • Photo de couverture de la gare avec l’ICE trouvé via you tube
  • Toutes les autres photos m’appartiennent — Photos © Joggingtime.be / Rohnny Petitjean
  • Tous les commentaires et remarques sur ce billet n’engage que moi-meme.

 

***** L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération *****

Posté le lundi 12 novembre 2018 @Rohnny