Parler le Liègeois…

Parler le Liègeois…

30 janvier 2019 52 Par Rohnny

La semaine dernière je vous avais écrit un article sur le langage Belge et aujourd’hui je vais vous parler du Liégeois… Chaque ville/village a son patois wallon mais malheureusement cela se perd de plus en plus, les anciennes générations disparaissent tandis que les jeunes ne s’intéressent plus guère à ce vieux patois.

Je me rappelle de mon jeune âge, j’adorais entendre parler ce charabia dont je ne comprenais pas grand-chose, les vieux du village ne parlais quasi que le wallon et les soirs d’été quand ils étaient assis au milieu du village sous le grand arbre, c’était succulent de les entendre parler et puis il y avait Fernand, le fermier du bout de la rue dont je vous ai déjà parlé et à qui je donnais très souvent un coup de mains qui m’a lentement appris à le comprendre et le parler… Quand j’ai parfois l’occasion de me promener dans le village de mon enfance l’été, il reste encore quelques grand pères assis sous le meme grand arbre et quand je leur demande si je peux m’asseoir et parler un peu avec eux en wallon il me regarde comme si j’étais un martiens…

Sur une de notre 4 radios national un soir par semaine il y a encore 2 heures d’émission en wallon et certaines pièces de théâtre utilise encore ce patois. Le top c’est la messe du 15 aout en plein air et en wallon.

Voici quelques expression Liégeoise bien connue :

  • Barakî ou barakî de kermesse : personne malpropre, mauvais personnage. … De kermesse, c’est deux fois !
  • Vî cou : littéralement, vieux cul mais cette expression liégeoise signifie juste le contraire : vî cou, c’est un vieil ami qui vous est très cher.
  • Flamin’ des gates : pour un Wallon, injure suprême.
  • E co’n fèye po n’nin l’rouvy : et encore une fois pour ne pas l’oublier …
  • T’en veux cinq d’avant-guerre ? : Cinq étant les doigts de la main, donc : tu veux une baffe ?
  • Mè cougny : personne stupide, qui ne comprend rien.
  • On’èwaré : personne stupide, qui a la bouche ouverte en toutes circonstances.
  • Oufti ! intonation qui marque l’étonnement.
  • Mî p’tit poyon, mî p’tite poyette : terme très amical, chaleureux-liégeois à l’égard d’un être cher. Poyon sera masculin ou féminin.
  • C’est ‘m crapaud’ : pour désigner sa petite amie.
  • Attraper la crève : attraper un rhume, une petite grippe.
  • Magne on galèt ! : mange une gaufre ! pendant ce temps-là, tu nous ficheras la paix …
  • è qwè chale ? : et quoi ici ? ; sous-entendu, vous dormez ou quoi ?
  • Merci cô cinn co ! : merci beaucoup !
  • Bièsse : idiot, stupide
  • lêd djône : littéralement laid jeune ; sale gosse
  • clô t’gueûye : tais-toi

Mais encore…

  • Michel a fait une petite soquette avant de venir (sieste)
  • Plus on vieillit et plus on a des mèhins (soucis de santé)
  • Tu verras, elle n’est pas contraire (contrariante)
  • J’ai mal que pour enrager (à en pleurer)
  • Il fait noir de monde, ici (que de monde)
  • Elle est toute sotte après lui (elle est folle de lui)
  • J’ai ma tête qui tourne (j’ai des vertiges)

Je pourrais en écrire des pages et des pages… J’adore cette langue et j’espère qu’elle ne tombera pas définitivement dans l’oubli.

+++++ +++++ +++++ +++++ +++++

Il fait de nouveau tout blanc sur Liège et il continue a neigé a gros flocons mais les grandes routes sont heureusement dégagées.

Belle journée à tous…

+++++ +++++ +++++ +++++ ++++++

Posté le mercredi 30 janvier 2019 @Rohnny

Photos: enseignons.be et fr.depositphoto

Aide : Catinusblogspot