Zanzibar

Zanzibar

5 juin 2019 30 Par Rohnny

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de Zanzibar que j’ai eu le plaisir de visiter en juin 2016.

Zanzibar est une ile qui se trouve dans l’océan Indien situé en face des côtes tanzaniennes, dont elle appartient.

Nous sommes parti d’Amsterdam avec un stop au Kenya à Nairobi (8h45 de vol) avant de rejoindre Zanzibar (1h30 de vol), nous avons utilisé la KLM et Kenya Airways.

Il y a certaines obligations pour entrer sur le territoire Zanzibarite, un visa est nécessaire mais celui-ci est fait sur place lors de votre arrivée et vous coutera 50 usd. La vaccination pour la fièvre jaune est obligatoire et le carnet de vaccination est bien contrôler à l’arrivée.

Les plages sont les plus belles qu’il m’a été possible de voir, c’est tout simplement grandiose, à couper le souffle et c’est bien l’attrait principale de cette ile que l’on combine le plus souvent avec un safari au Kenya ou en Tanzanie. Moi qui adore la plage, j’ai vraiment été gâté.

Il n’y a par contre pas grand-chose à visiter sur cette petite ile, pas de montagne ni volcan, c’est assez plat, le point culminant étant de 130 mètres. Nous avons été visité une ferme d’épices qui nous a beaucoup plu, gingembre, noix de muscat, girofle, vanille et j’en oublie. Ce qui m’a surtout interpellé c’est la couleur rougeâtre de la terre. Nous avons vraiment pris beaucoup de plaisir à faire cette visite.

La ville de Stone Town (ville de pierre) se situe à l’ouest de l’île, elle est à la fois la capitale de Zanzibar et son centre politique, culturel et commercial. Son quartier historique est la véritable âme de Zanzibar, ce qui est surprenant c’est qu’on ne sait plus très bien où l’on se trouve ni à quelle époque, nous sommes hors du temps…  Ce centre ancien est d’une telle richesse qu’il a été inscrit en 2000 au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Nous avons été surpris par le labyrinthe des ruelles de Stone Town, il y a vraiment moyen de s’y perdre, heureusement que nous avions un bon guide. On ne sait pas où donner de la tête, on se balade entre les échoppes d’épices, les petits magasins locaux, ceux pour touristes, chaque ruelle a son charme, ce qui m’a surpris c’est les vieilles portes de bois sculptées, notre guide nous expliquait qu’au plus elles sont sculptées au plus les propriétaires sont d’un statut élevé.

A Stone Town ont ne peux pas passer à côté de l’histoire de l’esclavage, des milliers d’africains vont transiter à Zanzibar avant d’être acheté et envoyer au quatre coins de la terre, l’endroit principal portait le nom incroyable de marché aux esclaves… Une basilique anglicane construite de 1873 à 1880 s’y trouve maintenant. On peut encore y voir à l’intérieur une dalle abîmée par les coups, où étaient punis les esclaves. Symbolique, une des croix a été fabriquée avec du bois provenant de l’arbre qui a poussé sur la tombe de l’explorateur Livingstone, ardent défenseur de l’abolition de l’esclavage lors de son passage à Zanzibar. Une visite assez émouvante qui débute par la découverte horrifiante d’un grand cachot, qui servait à ” stocker ” les esclaves avant leur vente sur le grand marché aux esclaves, définitivement fermé en 1873.

Entassés dans quelques mètres carrés sans air ni lumière, près de cinquante hommes attendaient que leur sort soit joué entre riches marchands négociant les uns et les autres, mourant de suffocation ou d’épuisement pour nombre d’entre eux, attendant que la marée vienne nettoyer les excréments accumulés sur le sol… On a peine à croire et s’imaginer ce qui a pu se passer ici et c’est le cœur serré que nous allons faire cette visite.

Pour finir je vais vous parler d’une des attractions des plages, les Massais y ont élus domicile, il est de plus en plus difficile pour eux de vivre dans leurs pleines sauvages et les jeunes viennent ici profiter un peu du tourisme local en donnant des représentations dans les hôtels et en vendant certains souvenirs. J’ai pris beaucoup de plaisir a les côtoyer au quotidien et de faire certaines longues marches sur la plage en leur compagnies. Un plaisir visiblement partagé et une belle leçon de vie.

Je garde un très bon souvenir de ce voyage dépaysant.

Posté le mercredi 5 juin 2019 @Rohnny

Photos © Joggingtime.be / Rohnny Petitjean