Liège ma ville… Episode 2: La Gare des Guillemins …

Liège ma ville… Episode 2: La Gare des Guillemins …

21 janvier 2020 72 Par Rohnny

C’est avec grand plaisir que j’ai lu tous vos commentaires sur le premier épisode de la série Liège ma ville, visiblement vous avez apprécié, je suis donc ravi de vous présenter l’épisode 2… Bonne découverte et bonne lecture…

Pour arriver dans une ville il y a plusieurs possibilités, la route, les airs ou le train…

Pour rejoindre Liège vous avez les trois possibilités, en automobile rien de plus simple puisque plusieurs autoroutes traversent la cité ardente que vous veniez de Belgique, de France, des Pays Bas ou d’Allemagne. La distance entre Liège et la frontière Hollandaise est de 20 kilomètres et la frontière allemande est à 50 kilomètres…

Nous disposons également d’un aéroport que je vous présenterais un peu plus tard.

Aujourd’hui c’est la gare des Guillemins que je vais mettre à l’honneur et vous présenter…

La gare ferroviaire de Liège porte le nom de Liège-Guillemins du nom de l’ancien couvent des Guillemites (de l’ordre de Saint-Guillaume) malheureusement il n’y a plus aucune trace de ce couvent. Le quartier de la gare porte ce nom également (le quartier des Guillemins). Le nom de la gare de Liège-Guillemins est aujourd’hui la seule trace de ce passé.

La gare de Liège-Guillemins est située au pied de la colline de Cointe et est un carrefour important du réseau ferroviaire belge. Il s’agit de la troisième gare de la Région wallonne en nombre de voyageurs, elle acceuille environ 17 000 voyageurs chaque jour. Elle est également gare TGV internationale, en accueillant l’ICE allemand et le Thalys.

@photo Rohnny Petitjean

Notre gare actuelle est l’œuvre de l’architecte espagnol Santiago Calatrava Valls, elle a été inaugurée le 18 septembre 2009 après une dizaine d’années de travaux. Son esthétique est vraiment superbe et fait notre fiéreté, la gare attire à Liège de nombreux touristes et est aujourd’hui un emblème de la ville et le monument liégeois le plus photographié. Elle est considérée comme l’une des plus belles gares du monde d’après CNN et plusieurs blogs.

@7sur7

Un peu d’histoire…

C’est en avril 1838 que le chemin de fer arrive à Liège avec la création de la ligne Malines-Aix la chapelle et en mai 1842 la gare est créée avec un simple bâtiment en bois et porte déjà son nom actuel. 

Le caractère provisoire de la première gare, construite en bois, est liée à l’espoir des autorités liégeoises d’obtenir une gare près de la place Saint-Lambert. Pour les dirigeants de l’époque, le palais des Princes-Évêques devait être la station la plus importante de Liège. Mais, vu les difficultés techniques, la SNCB privilégia toujours le site des Guillemins. Durant quelques années, elle fut d’ailleurs baptisée « Liège-Extérieur » par les Liégeois.

L’État, n’épousant pas ce point de vue, fait construire une nouvelle station en 1863. Sa structure massive et sa grande verrière en éventail de style français éclairant la salle des pas perdus en faisaient sa fierté. L’architecte Lambeau s’inspire notamment des bâtiments des gares de Paris-Est et Paris-Nord. Les guichets, le buffet de la gare et de petits commerces égayent l’intérieur.

La gare des Guillemins vers 1890
@villedeLiège

La gare des Guillemins est améliorée et transformée en 1881 et 1882, notamment par l’ajout d’ailes droite et gauche et surtout en 1905, à l’occasion de l’exposition universelle de Liège où le nombre de voies fut augmenté et les passages souterrains ouverts.

La gare est reconstruite en 1958, à la suite de l’électrification des lignes, Les trois architectes, Charles Carlier, Hyacynthe Lhoest et Jules Mozin, du groupe EGAU, inspirés de la gare de Rome Stazione Termini, proposent un style qui correspond aux goûts de l’époque. Cette gare est le résultat de la volonté de l’État belge de donner une belle image de lui-même pour l’Exposition universelle de 1958. En 1960, la gare fut fortement endommagée par l’explosion d’une bombe lors de la grève générale de l’hiver 1960-1961.

1958
@garesbelges.be

À la fin du xxe siècle, le développement des chemins de fer, notamment des trains à grande vitesse, requiert une infrastructure particulière et de gros investissements tant au niveau des lignes que des gares.

Il a été décidé que Liège serait une étape importante du TGV entre Bruxelles et Cologne. Deux nouvelles lignes à grande vitesse sont construites : entre Louvain et Liège (LGV 2) et entre Liège et la frontière allemande (LGV 3). Il ne reste plus qu’à fournir aux voyageurs un accueil adapté dans une Gare d’un nouveau siècle.

L’ancienne infrastructure n’était plus adaptée pour accueillir les TGV ou les trains nationaux, ainsi que leurs passagers, dans des conditions de confort moderne. En effet, elle présentait de nombreux points négatifs qui ont mené au choix d’une infrastructure totalement nouvelle plutôt qu’à une réhabilitation et modernisation de la gare existante.

Après un concours international d’architecture où 12 candidats se sont présentés, la réalisation du projet fut confiée en 1996 au célèbre architecte espagnol Santiago Calatrava Valls. Il fut choisi notamment à la suite de son expérience dans la réalisation de trois autres gares en Europe : la gare de Stadelhofen à Zurich, la gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV (ex-Lyon-Satolas) et la gare d’Orient à Lisbonne, construite à l’occasion de l’Exposition internationale de 1998.

Le volume de la voûte d’arcs fait de la gare de Liège l’une des plus spectaculaires d’Europe. Calatrava a traité avec soin l’éclairage naturel de ces espaces élancés, lui donnant des airs de cathédrale moderne, comme elle est souvent qualifiée. Projet d’envergure, la construction de cette nouvelle gare est accompagnée d’une refonte partielle du quartier des Guillemins, comprenant notamment une place triangulaire devant la nouvelle gare (déplacée d’une centaine de mètres par rapport à la précédente), un boulevard urbain et une passerelle piétonne permettant de rejoindre le parc de la Boverie, le Palais des Congrès ainsi que le centre commercial Médiacité.

L’inauguration de la nouvelle gare a eu lieu le 18 septembre 2009, en présence du prince Philippe qui deviendra notre Roi quelques années plus tard.

18 septembre 2009, Inauguration de la Gare
@Telesat

La nouvelle gare comporte 9 voies rectilignes. On compte 5 quais de 8 mètres de large. Trois quais, d’une longueur de 450 mètres, sont spécialement aménagés pour accueillir les doubles rames des trains Thalys ; les deux autres quais ont quant à eux une longueur de 350 mètres. Tous les quais sont desservis par des escalators et des ascenseurs.

C’est assurément une de nos fiertés et un endroit où les touristes aiment aller flâner.

Posté le mardi 21 janvier 2020@Rohnny

Source: Wikipédia et ville de Liège